L’expertise solidaire pour construire un habitat digne et durable pour tous

Accueil > Projets réalisés > 2007

Département de français de la faculté des lettres et litérature à l’université de Kaboul


Diaporama
image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image

Documents à Télécharger :




Suite au projet de reconstruction de l’Institut de Formation des Professeurs, Sayed Djamaluddin, l’Ambassade de France à Kaboul a sollicité A&D afin de poursuivre sa collaboration sur un autre projet, la construction du nouveau Département de français. C’est une extension de la faculté des lettres et de littérature de l’université de Kaboul qui a débuté en juillet dernier et devrait ouvrir ses portes pour la rentrée 2007.

Le projet visait à répondre à un besoin pressant d’espace dû à plusieurs facteurs.

Tout d’abord, il permettra d’accueillir dans les meilleurs conditions les effectifs du Département de français en croissance avec l’ouverture d’une filière de Licence.

De plus, les activités prises en charge par le Département vont se développer dans deux directions nouvelles : d’une part, l’enseignement du français aux étudiants d’autres facultés de l’université et d’autre part la formation pédagogique universitaire des professeurs de français déjà en poste.

Enfin, ce nouvel espace permettra de dispenser des cours de français dans le cadre d’autres coopérations, avec de nombreuses universités françaises, dans les domaines notamment de l’archéologie, la médecine ou encore la pharmacie.

Le parti architectural du projet a pour objectif de pérenniser les acquis obtenus lors de la reconstruction de l’Institut Sayed Djamaluddin à savoir, la mise en œuvre d’une architecture traditionnelle (jeu de briques pour les murs de façade) et la formation à l’enduit de terre. En effet, cela permet tout à la fois la réutilisation des compétences acquises et la mise en valeur du projet.

Les travaux engagés en juillet 2006 se terminent en cette fin mai 2007. Tous redoublent d’effort pour que l’extension de la faculté des lettres et langues soit prête à recevoir les étudiants en langue française ; et ceci dès juillet lors des examens clôturant la fin du premier semestre.

Lors de ce dernier mois de travaux de finition, la terre a pris la place d’honneur en venant habiller les murs de la bibliothèque et de la salle polyvalente. Technique appliquée au projet de reconstruction de l’Institut de Formation des Professeurs.

  • La passerelle reliant les deux bâtiments devient un vrai symbole veillant à garder la communication entre les étudiants dans la faculté et évitant ainsi l’isolement du département de Français se retrouvant à l’extrémité de la faculté.
  • La cafétéria, devient un pôle central, lieu de rencontre entre tous les étudiants.
  • Le matériel, venant équiper toutes les salles de classes, bureaux, salle polyvalente et bibliothèque, a été importé de France. C’est un mobilier robuste correspondant aux standards utilisés dans toutes les écoles et universités de France, donnant ainsi aux étudiants de l’université de Kaboul un standing de qualité pour continuer leurs études.

Les aménagements extérieurs mettent en valeur le projet tout en protégeant la base du bâtiment. Les allées de pierre plate rappellent les allées du jardin de Babour récemment réhabilité par un projet de la fondation Agha Khan pour le Développement.

Dans le cadre de ces aménagements, 40 arbres ont ainsi été plantés venant renforcer le boisement déjà important de l’université de Kaboul.

Le 08 juillet 2007, le Ministre de l’Enseignement Supérieur Afghan, l’Ambassadeur de France accompagnés par le président de l’Université de Kaboul, ont ainsi dévoilé la plaque de commémoration de cette journée concrétisant 11 mois de travaux.