L’expertise solidaire pour construire un habitat digne et durable pour tous

Accueil > Projets réalisés > 2013

Projet Gabion Méditerrannée


Diaporama
image image image image image image image image image image image image

Documents à Télécharger :




En 2009, l’Institut du Bâtiment Méditerranéen (IBMed) a lancé un appel à propositions pour susciter des projets de recherche opérationnelle en vue de créer des outils, des savoirs et des méthodes pour mieux réhabiliter le cadre bâti méditerranéen au 21e siècle et adapter la ville au changement climatique. A&D a été retenu et cofinancé par l’ADEME et la région Provence Alpes Cotes d’Azur (PACA) pour son Projet Gabion Méditerranée (PGM).

Contexte :

Le PGM est un projet de Recherche & Développement qui s’appuie sur l’expérience accumulée par A&D depuis plus de quinze ans dans la conception de projets de développement durable en contexte post-crise. Il trouve son origine au Pakistan lors de notre mission d’appui à la Croix-Rouge Française, suite au séisme de 2005. A&D avait alors proposé d’expérimenter la technologie “gabions” ou MPC (Murs en Pierres Confinées) pour la construction d’habitat parasismique. Cette alternative est venue du constat que les technologies en maçonnerie de béton armé ou chainée préconisées par les autorités sont bien trop souvent mal maitrisées et mal mises en œuvre. L’usage de la technologie MPC rend accessible la construction d’ouvrages parasismiques pour le plus grand nombre, en utilisant des matériaux (pierre et grillage) économiques et facilement disponibles sur les lieux de construction, tout en respectant l’architecture traditionnelle. Un prototype avait alors été esquissé, sans aboutir à une construction, faute de conditions sécuritaires suffisantes.

Objectif général :

• Contribuer à l’amélioration de l’habitat méditerranéen (en secteurs urbain et rural) en proposant des architectures et des procédés constructifs, alternatifs, appropriables, innovants, sûres et durables.

Objectifs spécifiques :

• Valider la technologie MPC pour les constructions conventionnelles ou informelles en donnant une crédibilité scientifique à un procédé constructif issu de techniques traditionnelles efficientes mais considérées comme non standard.
• Valoriser l’usage des matériaux locaux et des dispositifs bioclimatiques traditionnels.
• Rendre la technologie MPC facilement appropriable et reproductible par les acteurs de la construction et les usagers.
• Offrir la possibilité d’utiliser cette technologie pour réaliser de petits programmes d’habitat ou équipements communautaires en auto-construction ou construction assistée.
• Contribuer à l’évolution des réglementations et des normes constructives parasismiques.

Déroulement :

Le PGM s’est développé en quatre phases distinctes et complémentaires :
Phase 1 :
Conception architecturale de deux prototypes par nos experts, en collaboration avec nos partenaires locaux
Phase 2 :
Modélisation, étude et validation scientifique du procédé MPC en parasismique par l’équipe d’ingénieurs de l’INSA de Rennes
Phase 3 :
Expérimentations in situ, réalisations des prototypes sur deux sites au Maroc, l’un situé en zone de forte activité sismique (Al Hoceima), l’autre situé dans une oasis enclavée (Figuig) (8 mois).
Phase 4 :
Restitution et de capitalisation des deux expériences avec nos partenaires français, italiens et marocains, afin de valider la méthodologie et son potentiel de réplication
Organisation au Maroc d’un atelier de restitution/dissémination d’une semaine.