L’expertise solidaire pour construire un habitat digne et durable pour tous

Accueil > Projets en cours > 2017

Népal : Projet d’appui à la reconstruction intégrée


Documents à Télécharger :




Bientôt deux ans après le séisme d’avril 2015 et le bilan de la reconstruction de l’habitat reste mitigé : la période de relèvement et de post urgence a été marquée par une grande instabilité institutionnelle, avec l’adoption d’une nouvelle constitution (Septembre 2015) qui a déclenché des conflits politiques internes, ainsi que la fermeture des frontières avec l’Inde (blocus économique pendant presque six mois - jusqu’en Février 2016). Le cadre opérationnel de la reconstruction qui avait reçu le soutien des bailleurs internationaux a sensiblement souffert de cette gestion erratique doublée d’une gouvernance peu transparente, adossée à une bureaucratie particulièrement complexe.

A&D intervient au Népal depuis juin 2015, avec dans un premier temps le montage d’un Technical Support Office à Katmandou et un projet un appui à la reconstruction dans le district de Sindhupalchok, sur financement de la Fondation de France.
Depuis septembre 2016, nous avons lancé un nouveau programme multi-sites de reconstruction intégrée, avec une nouvelle configuration. Ce programme est financé sur 18 mois par Cités Unies France, avec un volet expertise soutenu par la Fondation Abbé Pierre. Il consiste principalement en activités "soft" (conseil, formations, expertise) et composé de trois volets :

● Une composante « reconstruction communautaire »

3 Centres de Ressources Communautaires (CRC) seront construit avec la participation des communautés et en coordination avec les ONG locales qui sont encadrées par Jagaran. Ce dispositif permet de s’assurer du lien social et communautaire qui sera exploité par A&D pour mener ses activités de planification participative et de sensibilisation.
Les CRC sont réalisés en chantier école, car ils servent de formation pour la main-d’œuvre locale qui sera encadrée par l’équipe d’A&D en permanence.
Par ailleurs, un petit Centre de Ressource de l’Habitat durable (HRC) sera construit en technique alternative (par exemple en gabions) afin de proposer des solutions locales et abordables pour l’aménagement d’espaces publics, la consolidation de terrains, ou même la construction de petits édifices ou maisons. Le HRC servira à promouvoir des solutions alternatives au ciment (trop cher et mal maitrisé) avec par exemple l’introduction de techniques éprouvées localement, à l’aide de maquettes et des supports graphiques expliquant les options d’amélioration de confort et de sécurité des logements.

● Une composante « Habitat Literacy »

L’objectif est d’améliorer la connaissance et la capacité des populations les plus démunies à pouvoir se doter de compétences minimales pour construire un cadre bâti plus sûr et confortable, malgré l’indigence des moyens. L’ensemble des techniques et pratiques constructives qui seront diffusées se fondent sur le concept de Build Back Better and Safer, auquel A&D souhaite rajouter la notion de durabilité (Greener).Les activités combinent de la prescription technique, de la mise au point de solutions applicables par les habitants et d’une série de sessions de sensibilisation avec du matériel pédagogique à l’appui.

● Une composante « Planification intégrée et Développement local »

L’objectif est de traiter la reconstruction dans une optique territoriale et communautaire, afin de limiter les inégalités et d’inscrire la phase de post urgence dans un retour rapide à des mécanismes de développement plus structurés.
Les activités proposées se concentrent sur la prévention des risques, la programmation des équipements de base (santé, éducation, culture), la gestion des sols (agriculture, foncier, espaces public, routes, réseaux d’eau, etc.), ainsi que la consolidation des dynamiques communautaires à travers le soutien aux initiatives de groupes d’habitants. Plusieurs sessions thématiques seront organisées sur un mode participatif par notre équipe, en étroite collaboration avec Jagaran.

Objectif général

Tenir au mieux l’agenda « Build Back Better and Safer » durant la période de transition de post urgence vers la reconstruction permanente, en réduisant la vulnérabilité de maisons actuellement en auto-construction non encadrée (en voie de « sheltérisation ») ou non éligibles à l’aide officielle.

Objectifs spécifiques

1. Doter la composante “conseil / préconisation” du programme actuel d’un volet “démonstratif”, avec la mise en oeuvre de solutions de renforcement ciblée sur 100 maisons vulnérables, diagnostiquées comme “rétrofitables”.
2. Développer une capacité locale de production de composants techniques et de solutions de renforcement abordables et appropriables par les auto-constructeurs.
3. Demontrer par l’exemple, des techniques de confortement issues des ressources locales, en auto-construction.

Activités

Cette extension est le volet d’accompagnement « hardware » de la composante Habitat Literacy du projet en cours. Il consiste à mener une campagne démonstrative de confortement dans la même communauté de Dolakha où nous construisons le Community Resource Centre et le Habitat Resource Center à travers :

• Une phase de diagnostic en matière de confortement de maisons endommagées par le séisme (fiches individualisées), réalisée par notre équipe locale.
• Des sessions de mise en œuvre démonstratives de préconisation de confortement, assurées par des équipes d’expatriés en chantiers solidaires (salariés d’ARTELIA), encadrés par des architectes seniors d’A&D du siège.
• Le monitoring par une équipe mobile d’accompagnement (grassroot builders), pour assurer le suivi des préconisations et mobiliser les auto-constructeurs.
• Une capacité de production de petits composants de renforcement, fabriqués localement (les composants sont mis au points par A&D et commandés à des artisans locaux)
• La démonstration et diffusion des techniques de renforcement (visite de chantiers, animations)

Public visé par le projet

Le territoire concerné couvre la même zone d’activités actuelle dans le district de Dolakha. Les deux VDC (Namdu et Maina Pokhari VDC, Dolakha / ont été fortement touchés et la plupart des maisons ont subi des dégâts importants au niveau structurel.
Le périmètre est délimité à partir des recensements disponibles et de la zone de couverture de la coopérative des femmes, le partenaire local de JAGARAN. Une session d’enquête a été menée en novembre en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville et a conduit à une première délimitation documentée pour une cinquantaine de maisons. La zone d’habitat concernée est à cheval sur les deux VDC et couvre environ une population de 1000 habitants.