L’expertise solidaire pour construire un habitat digne et durable pour tous

Accueil > Projets réalisés > 2006

Reconstruction du centre Seyyed Djamaluddin, Kaboul


l'institut dans la nuit

Diaporama
image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image

Documents à Télécharger :




Le projet de reconstruction du bâtiment administratif du centre de formation des professeurs des écoles et des collèges « Seyyed Djamaluddin » à Kaboul est financé par L’ambassade de France à Kaboul (service de la Coopération pour l’Éducation).

Suite au projet de reconstruction du cinéma Ariana, l’Ambassade de France à Kaboul a demandé à A&D d’intervenir pour la réhabilitation/reconstruction de bâtiments sur le site de l’Université de pédagogie de Kaboul. La mission effectuée en juillet 04 a permis d’évaluer les besoins, de formaliser la collaboration et d’envisager d’autres partenariats avec des ONG sur place.

Malgré les efforts des trois dernières années, les besoins en terme de reconstruction d’équipements pédagogiques à Kaboul restent considérables. Depuis l’année dernière, l’Ambassade de France a initié un programme de formation et d’échange entre enseignants français et afghans.

Pour la mise en œuvre de ces activités, le bâtiment du Teacher’s Training Centre a été identifié et sera reconstruit par A&D. Fort endommagé, il semble difficile de le réhabiliter, même partiellement : A&D envisage donc de le reconstruire en respectant les volumes originaux, et d’introduire des techniques appropriées qui économisent les coûts du bâtiment, atténuent les risques sismiques et utilisent au mieux les ressources locales (matériaux et techniques de construction).

Pour sa conception, la contrainte était de respecter le plan de base du bâtiment ancien et donc de conserver les fondations, seule partie restée en état. Le style d’architecture afghan déjà présent sur le site est respecté.

Le projet a été validé par l’administration de référence et un appel d’offre a été lancé auprès de 7 entreprises de construction locales. Après le retour de leurs soumissions, les travaux pourront débuter début janvier 2005.

Il faut rappeler que cet institut est situé dans une zone où les combats ont fait rage. En plus des victimes humaines, la plupart des bâtiments ont été détruits par les tirs de roquettes et autres engins destructeurs. Comme beaucoup d’établissements à Kaboul, ce centre de formation des professeurs dispose actuellement d’un nombre insuffisant de locaux pour l’enseignement.

En mars 2006, le dernier mois avant la rentrée universitaire, les ouvriers ont redoublé d’efforts afin de terminer les travaux.

Fin mars les conteneurs tant attendus sont finalement arrivés. Il aura fallu deux semaines pour tout installer. L’institut a commencé à s’impliquer dans le projet et une équipe de 5 personnes s’est jointe aux ouvriers pour le montage des tables et l’installation du matériel. Même les nouveaux étudiants ont donné un coup de main pour tout installer rapidement.

Le 7 avril, le site à reçu la visite de Madame Chirac accompagnée du Ministre des Affaires Étrangère, Monsieur Douste-Blazy. A cette occasion un arbre a été planté en signe de renouveau. Le Ministre Afghan de l’Éducation à tenu à ce que l’arbre porte un nom, pour perpétuer une vieille tradition afghane, et il a été baptisé « Bernadette » avec le consentement de la première dame.

Cette visite s’est terminée autour d’un échange sur l’Éducation en Afghanistan avec des représentants des différentes structures éducatives et d’élèves des deux écoles franco-afghanes.

En avril, les personnels administratifs ont pris possession de leurs nouveaux bureaux. Les étudiants ont également eu le plaisir d’inaugurer très vite les nouvelles salles de classes.

Le 30 avril célébrait la fin du chantier. Une cérémonie a réuni tous les acteurs du projet. Chacun a eu droit à un arbre portant son nom. Après une partie de volley pour baptiser le nouveau terrain de jeu, la journée s’est conclue par une grande promenade dans les jardins, à la recherche de son arbre !

Toutes les versions de cet article : [français] [français]