Interview d’une bénéficiaire de Rajakamangalamthurai

La participation des bénéficiaires au design de leurs maisons.

Bonjour, vous êtes du village ? Quel est votre nom ?
Oui, je suis de Rajakamangalamthurai. Je m’appelle Mariamal

Cette maison en construction est la votre ? Combien de personnes y vivront ?
Oui c’est ma maison, j’y vivrais avec mon mari et mon fils. (Photo 2)

Je crois que vous avez été consulté par une équipe d’architectes pour participer au design de votre maison. Qu’en avez-vous pensé et avez-vous bien compris le plan que l’on vous a proposé ?
Oui, on nous a montré plusieurs plans, ça me paraissait plus grand sur le plan qu’aujourd’hui sur le terrain. L’emplacement de la maison sur le terrain me plait beaucoup, je suis au bord de la route et face à la mer. Mon mari a été blessé lors du tsunami et maintenant il ne peu plus pêcher alors je penses ouvrir une petite échoppe devant ma maison.
Je la placerais là face à la route, devant ma véranda...

Est-ce que vous pensez avoir été suffisamment consultée par les ONG pour la construction de votre maison, avez-vous le sentiment que vos souhaits ont été réalisés ?
J’avais demandé un escalier pour accéder à la terrasse mais on ne l’a pas construit, j’en ai besoin pour faire sécher le poisson, les piments...
Je trouve la cuisine trop petite et si les WC étaient à l’extérieur ça serait mieux. On avait aussi demandé des étagères dans la maison mais ils ne les ont pas construit non plus.

Est-ce qu on vous a expliqué qu’il y avait un budget limité et qu’il fallait donc faire des choix ?
Oui, on nous a dit qu’on pourrait avoir des escaliers mais que notre maison serait alors plus petite... Moi j’aurais aimé avoir la même maison mais avec des escaliers en plus... (rires) Mais quand même je suis contente, aujourd’hui on vit dans des abris sur la plage et j’ai hâte d’emménager !

Et avant le tsunami vous viviez ou ?
Je vivais dans une maison en brique mais le toit était en feuille de cocotier, elle faisait la même taille que la nouvelle mais celle-ci est surélevée c’est beaucoup mieux...

Que pensez vous de ces maisons mitoyennes ?
J’aurais préféré une maison individuelle car je ne veux pas être dérangée par le bruit des voisins et de leur télévision surtout pendant les examens de mon fils.
Mais on nous a dit que si on partageait un mur on aurait une maison plus grande, alors je suis contente. J’aime l’idée de vivre dans un lotissement, je me sens en sécurité avec des voisins autour de moi.

Vous avez choisi votre voisin ?
Oui, on a été tout de suite d’accord. On vit déjà à côté d’eux dans l’abri sur la plage et on s’entend bien...

Est-ce que vous participez à la construction de votre maison ?
Oui, je viens tous les jours en même temps que les maçons. Je leur apporte l’eau pour la construction et j’arroses les murs pour pas qu’ils sèchent trop vite.

On vous l’a demandé ?
Oui on m’a demandé si je pouvais aider...

Votre maison est face à la mer, vous n’avez pas peur ?
Non ! Aujourd’hui je vis dans un abri temporaire sur la plage ..... Alors ici je serais beaucoup mieux et d’autres maisons sont encore plus proches de la mer. J’aime l’idée de vivre proche de mes voisin comme ça on pourra s’aider mutuellement.